Yves Dupuis : le design, une profession de foi

Histoire

YVES DUPUIS : LE DESIGN, UNE PROFESSION DE FOI

Yves Dupuis designer intérieurTombé dans la marmite du design

Dès son jeune âge, Yves Dupuis se passionne pour les arts et le design. Né en 1935 – l’année même où la Société des décorateurs-ensembliers du Québec voit le jour –, le jeune Dupuis choisit le design alors qu’il y a une certaine effervescence autour de la profession. 

Après 4 ans d’études, inspiré par des professeurs tels que le peintre et critique d’art Jean-Paul Lemieux ainsi que le caricaturiste et sculpteur Raoul Hunter, il obtient, en 1958, son diplôme de l’École des Beaux-Arts de Québec (aujourd’hui l’École des arts visuels de l’Université Laval). À l’époque, cet établissement est le seul reconnu par l’American Society of Interior Designers.

 

Yves Dupuis, les premiers pas

Il fait son entrée sur le marché du travail avec tout le cran et l’audace d’un jeune premier. À ses débuts, il est designer et conseiller en aménagement dans des magasins de mobilier dont la Galerie du Meuble, à l’origine des bannières MUST et Jardin de ville. Durant 7 ans, il développe ses compétences et sa créativité pour servir une clientèle résidentielle.

En 1963, Yves Dupuis participe à l’exposition emblématique Intérieur ‘63 au Musée du Québec aux côtés d’Irène Auger, de Marc Chalifour, de Pauline Drolet, de Roger Dussault, de Marcel Émond, de Madeleine Fraser, d’Anselme Lapointe, de Marie Larochelle, de Jean-René Matte, de Paul St-Cyr et de Colette Thomassin. Leur mission : faire la promotion de la profession.

Le design commercial et institutionnel

En 1965, il explore le secteur commercial et institutionnel en joignant la firme d’architecture Tessier, Bissonnette et Corriveau. Durant 4 ans, il participe à la conception et au design d’espaces de bureaux et d’espaces publics; par exemple, des centres commerciaux dans les quartiers Sillery, Sainte-Foy, Beauport et Charlesbourg, des ministères, le Centre de détention de Québec et un établissement scolaire.

Son rêve se concrétise

logo AxanFort de son expérience, en 1969, il fonde sa propre entreprise Axan inc. au sein de laquelle il réalise de nombreux projets d’aménagements commerciaux pour le compte de restaurants, de détaillants et d’institutions gouvernementales. Il s’associe avec un jeune designer talentueux, Charles Vallières.

L’une des réalisations dont il est le plus fier est l’aménagement des boutiques de chaussures Simard & Voyer (rachetées par Chaussures Aldo), Christian Chaussures et Chaussures Marie-France à travers le Québec. En 1981, sous la gouverne de Donald Simons, il a également conçu et réalisé l’aménagement du magasin Simons de 25 000pi2 des Galeries de la Capitale. 

Yves Dupuis raconte : « J’aimais créer des magasins qui plaisaient au public en alliant le beau et la fonctionnalité. Je ne faisais pas les choses à moitié. Je m’impliquais dans un projet de la conception jusqu’à la supervision de chantier. »

Et la suite…

En 1985, Axan ferme ses portes. Yves Dupuis relève d’autres défis, notamment chez LEMAYMICHAUD; Jean Cantin, designer; Vaillancourt Design, Design James McNeil et Bllb, divison groupe design. Il prend sa retraite en 2008 après 50 ans de carrière en design, sans compter de nombreuses implications para professionnelles. En effet, il a été chargé de cours en signalétique à l’École des arts visuels de l’Université Laval, conseiller municipal et vice-président de la Commission d’urbanisme de Cap-Rouge.


Le design dans la peau

À 85 ans, Yves Dupuis parle du design avec une telle confiance et conviction qu’on peut, sans aucun doute, affirmer qu’il a contribué à lui donner ses lettres de noblesse. Projet après projet, il a montré que le design comporte un savoir-faire et des compétences pointues qui vont bien au-delà du bon goût. Passionné, dites-vous…

Merci aux deux fils d’Yves Dupuis qui ont aidé à la réalisation de ce profil : Éric Dupuis et Karl-Patrice Dupuis

À propos

L’APDIQ souhaite vous faire connaître ses membres honoraires; ces membres de la première heure qui ont bâti la profession et l’ont fait rayonner bien avant nous. Notre rédactrice Annie Jolicoeur est allée à la rencontre de ces pionniers et nous livre leur histoire passionnante.

Pour découvrir une nouvelle histoire d’ « hier à aujourd’hui, l’histoire du design », abonnez-vous à Perspective, l’infolettre de l’APDIQ pour les professionnels en design d’intérieur.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.