Fonds de la reconnaissance professionnelle 2017

FONDS DE LA RECONNAISSANCE PROFESIONNELLE

Nos objectifs

L’Association professionnelle des designers d’intérieur du Québec est un regroupement de designers fondé en 1935 et représentant aujourd’hui près de 900 membres actifs. L’APDIQ a pour mandat de défendre les intérêts des designers d’intérieur et de faire reconnaître la profession.

L’association travaille à faire reconnaître la profession auprès des instances gouvernementales. Le plus récent projet de modification de la loi sur les architectes aura fourni une nouvelle opportunité de se faire entendre. Depuis 2013, nous consolidons notre démarche par l’entremise d’une permanence solide et d’un conseil d’administration dynamique qui travaillent de façon soutenue sur le dossier. L’APDIQ s’attelle intensément à faire des représentations régulières auprès des ministres de la Justice, responsables de l’application des lois professionnelles, qui se sont succédés à ce poste (sous différents gouvernements) ainsi qu’auprès de l’Office des professions du Québec pour intercéder en notre faveur. D’ailleurs, l’APDIQ maintient parallèlement à ses efforts continus une relation étroite et cordiale avec l’Ordre des architectes du Québec.

Pourquoi?

Un grand nombre de designers qui exercent comme professionnels au Québec choisissent volontairement de devenir membres de l’APDIQ. Ces derniers s’engagent alors à respecter un Code de déontologie prônant le professionnalisme, la rigueur, l’éthique et la compétence dans la pratique du design. En contrepartie, les membres de l’APDIQ sont autorisés à porter le titre de Designer d’intérieur certifié APDIQ® et bénéficient de la reconnaissance professionnelle qui y est associée.

Toutefois, le design d’intérieur n’étant pas une profession réglementée au sens du Code des professions, toute personne peut s’improviser designer ou s’en approprier le titre sans en avoir les compétences ou la formation nécessaire.

Malgré ses efforts, l’APDIQ reste limitée dans sa capacité à encadrer adéquatement la pratique du design d’intérieur, car ses règlements n’ont pas force de loi et il n’est pas obligatoire d’être membre de l’APDIQ pour pratiquer cette profession.

La réalité

Dans une volonté d’assurer la protection du public en regard du risque que présentent les activités directement reliées au design, l’APDIQ fait actuellement des démarches auprès des autorités gouvernementales en vue de la création d’une forme d’encadrement professionnel  au Québec pour les designers d’intérieur. Ce dernier permettrait un meilleur contrôle de l’accès à la profession et l’adoption d’une règlementation plus efficace pour le maintien et le développement de notre profession. Toutefois, le processus de reconnaissance est long et l’APDIQ doit maintenir ses efforts et ceux de ses conseillers pour arriver à ce que le gouvernement accepte la mise sur pied d’un encadrement professionnel dans le secteur du design d’intérieur.