Cégep de l’Assomption

CÉGEP RÉGIONAL DE L’ASSOMPTION

Le Cégep de Régional de l’Assomption est heureux de vous présenter les projets de leurs finissants.

Le designer d’intérieur est un acteur important qui, aux côtés des architectes, ingénieurs, entrepreneurs, participe à la qualité du milieu bâti. Sensible à l’environnement, l’écoresponsabilité, la culture et la société, il se met en mode « résolution de problème » pour apporter des solutions créatives, fonctionnelles, esthétiques et sécuritaires, à la demande de son client. L’individu est au centre de ses préoccupations.

Le projet de fin d’études doit répondre aux exigences d’un philanthrope, ayant oeuvré une grande partie de sa vie pour la cause écologique. Âgé maintenant de 80 ans, il souhaite céder deux de ses propriétés à des organismes ou petites entreprises qui présenteront un projet s’articulant autour de 2 missions et ayant comme clientèle cible des jeunes (petits 6-11ans, adolescents 12-17 ans ou jeunes adultes 18-25 ans):

  • Une mission écoresponsable qui permet aux jeunes d’acquérir et de partager de saines habitudes
  • Une mission sociale

ANNE-SOPHIE TOUCHETTE
Le Chalet Nelson

Le Chalet  Nelson, nommé ainsi en l’honneur de son généreux donateur, le philanthrope Phillip Nelson, est un organisme sans but lucratif (OSBL) qui mène de front deux missions, une sociale et une écoresponsable.

Dans un premier temps, l’organisme s’adresse à une clientèle âgée de 18 à 25 ans, plus particulièrement celle qui présente  une détresse psychologique  légère. Le Chalet se veut un endroit où les jeunes se sentent soutenus et compris  par  le personnel  en place,  mais  aussi  par  la rencontre  de pairs  qui sont  confrontés  à des problèmes similaires. Des ateliers, en plein air comme à l’intérieur, permettent de se changer les idées tout en prenant part à la cause écoresponsable de l’OSBL.

Dans un deuxième temps, le Chalet a pour objectif de sensibiliser la communauté à la protection des lacs et des rivières  du  Québec,  un  patrimoine  naturel  grandement  menacé  depuis  plusieurs  années.  La  salle  d’exposition permet de renseigner  la population  sur les divers enjeux concernant  les plans d’eau québécois.  Cette salle est également utilisée pour mettre en valeur le travail des jeunes effectué dans les ateliers durant leur séjour au Chalet.

Située sur un grand terrain escarpé et en partie boisé du Mont-Tremblant, la résidence privée de 4 540 pieds carrés, gracieuseté de Monsieur Nelson, a été entièrement reconvertie en OSBL pour y accueillir jusqu’à douze jeunes, en plus  du  personnel.   L’aménagement   s’inspire  du  développement   durable  et  de  la  certification   Well  avec notamment  l’utilisation  de  produits  locaux  tels  le  plancher  de  bois  franc  en  chêne  rouge  et  l’intégration  de végétation.  Le design, épuré et intemporel,  tient compte de l’architecture  et de l’environnement  qui l’entoure. Enfin, c’est un espace de vie accueillant qui favorise la détente et le bien-être de ses occupants.

Consultez la planche de présentation

CLARA DESAULNIERS
Le Chalet Blanc

Le Chalet Blanc est un organisme à but non lucratif qui s’est donné comme mission d’offrir une zone blanche, c’est-à-dire un endroit où les ondes sont grandement diminuées et où la technologie digitale est inexistante, pour tous enfants entre 6 et 11 ans. Les ondes qui nous habitent au quotidien affectent davantage notre santé que nous croyons. Que ce soient nos téléphones portables, la télévision, l’ordinateur, ces équipements projettent des ondes qui peuvent affecter physiquement et psychologiquement notre santé.

Dans cet endroit, les jeunes apprennent à développer leur autonomie, leur créativité et des relations interpersonnelles sans l’aide de la technologie. À l’occurrence, Le Chalet blanc offrira des activités entre autres des ateliers d’écriture et de lecture, des ateliers culinaires et des ateliers sportifs en plein air.

Ce chalet situé au Mont-Tremblant propose un aménagement conçu pour préserver l’intimité tout en respectant les besoins spécifiques des occupants c’est-à-dire des enfants, des animateurs résidents et des employés permanents. La zone d’exposition et la zone de formation guidées par différents conférenciers se situent dans l’annexe du bâtiment pour permettre un meilleur accès aux visiteurs. La zone polyvalente a été conçue pour amuser les enfants tout en développant plusieurs compétences et ainsi découvrir de nouvelles passions.

Pour ce faire, une petite scène est mise à la disposition des futurs comédiens, une table conviviale pour les futurs artistes, l’accès à la terrasse et à un mur d’escalade pour les futurs athlètes et un grand mobilier devant le foyer pour les rassemblements tardifs. Pour ce qui est des choix de matériaux, le chalet est composé principalement de béton sous les revêtements pour couper un maximum d’ondes environnantes. Aussi, puisque l’organisme a pour but de mettre de l’avant la nature qui se trouve sous nos yeux, des matériaux respectant les enjeux écologiques étaient un incontournable. De plus, les volumes imaginés dotés de lignes simples s’empreignent de l’impressionnante architecture existante. Enfin, le choix des couleurs entourant principalement le vert et le jaune permet d’incorporer la nature à l’intérieur des murs du Chalet Blanc.

Consultez la planche de présentation

DANYKA LEDUC
Les Éconos

« LES ÉCONOS » un organisme à but non lucratif, a pour but d’encourager la consommation responsable en montrant aux jeunes entre 17 et 25 ans qu’il est possible de récupérer ou de réparer les choses plutôt que d’acheter neuf. L’aménagement propose un espace fonctionnel afin de permettre aux jeunes de créer de nouvelles choses en en recyclant d’autres.

Ils seront donc initiés à différents travaux manuels, tel que la couture, la menuiserie, la confection de produits et même à la rénovation. Ces activités leur permettront d’être écoresponsables, économes, et de transmettre leurs connaissances aux générations futures pour que cette habitude soit perpétuée. La planification du sous-sol vise diverses zones de travail pour offrir plus de possibilités aux utilisateurs. Quelques tables plus hautes permettent le travail debout et d’autres plus basses, le travail assis. La cuisine sert à la fois pour les repas des employés et comme salle de conférence lorsque nécessaire. C’est pourquoi elle est dotée d’un écran intelligent pour la diffusion d’informations. Une zone fermée est localisée entre la cuisine et l’espace bureaux pour les discussions plus privées.

À l’étage, la salle d’exposition est divisée en deux parties, soit une zone pour les visiteurs avec l’exposition de divers projets récents, soit une zone d’inspiration, permettant aux jeunes de pousser plus loin leurs projets et de s’inspirer par des ouvrages ou par médias puisque deux ordinateurs sont mis à leur disposition. Lors des expositions en soirée, les panneaux coulissants de la grande salle servent de surface de projection où pourront être diffusé divers vidéos en lien avec les ateliers. L’esthétisme du projet est fondé sur l’écologie et la nature. La plupart du bois utilisé est recyclé et l’ensemble des matériaux offre une durabilité qui s’inscrit dans une approche écoresponsable.

Consultez la planche de présentation

ÉLIANE BELLEMARE
Le Refuge

Le Refuge : écologique, réutilisable, compostable et recyclable. Cette propriété de 4540 pi2 incitera au partage et à la collaboration pour parvenir un jour à une société zéro déchet. Le refuge permetd’accueillir 8 adolescents souffrant d’anxiété généralisée et leur permet de se reconnecter avec la nature. L’emplacement est localisé sur un grand terrain en pente en partie boisé, avec vue imprenable de la région et sur un lac, à proximité de fermettes.

Cette habitation est conçue sur un niveau avec paliers et une annexe. Intégrant des points de vue intéressants vers la nature, un design passif et des matériaux naturels de source locale, le refuge propose un aménagement qui permet aux usagers de partager un espace, mais leur offre tout de même le pouvoir de se retirer s’ils n’ont pas envie de se côtoyer. Les espaces sont lumineux et s’harmonisent parfaitement avec la nature environnante, ce qui invite les jeunes à la détente. La cuisine adaptée pour accueillir de nombreuses personnes sert également d’espace d’atelier en lien avec le zéro déchet. La salle à manger est l’accent du décor avec des couleurs beaucoup plus foncés. Les chambres partagées sont conçues pour offrir le plus d’intimité possible pour chacun des usagers. Le bois massif vertical estl’élément clé pour cette intimité. Le reste du chalet favorise également les matériaux locaux et la multifonctionnalité tant par son mobilier que par son aménagement. La forêt avoisinante est mise en valeur à l’aide de grandes fenêtres et des matériaux aux teintes et textures naturelles.

Consultez la planche de présentation

ÉMILIE PIMPARÉ
Le Pavillons des Papillons

L’organisme à but non lucratif a pour mission la sauvegarde d’un papillon bien connu du Québec au Mexique : le Monarque.

Sa population a chuté de 90% au cours des 20 dernières années. Les causes: déforestation, pesticides, insuffisance en nectar, réchauffement climatique et absence de la seule plante permettant aux chenilles de pondre: l’Asclépiade. L’OSGM applique son champs d’action dans l’optique de sensibiliser les jeunes (6 à 11 ans) à saisir l’importance des habitudes saines et de toute la richesse naturelle de la biodiversité qui nous entoure. Situé à Outremont, la bâtisse commerciale à la fenestration périphérique saisissante se dévoile sur deux niveaux. Le premier tend à la recherche et la mise en œuvre des actions concrètes pour la mission sociale & environnementale, tandis qu’au deuxième niveau on accède aux aires de vies dédiées aux visiteurs. Mon optique visait à offrir aux parents et écoles une alternative enrichissante, altruiste, et O combien inspirante; en mettant en perspective la rêverie que symbolise les papillons.

Dès l’entrée on s’envole dans un univers ou le monde intérieur et extérieur sont en symbiose et ou l’écoresponsabilité est au cœur de la sélection des matériaux. Le design immersif s’élabore sous un principe de trajectoire, de réflexion et de couleur en soi. Des partitions vitrées délimitées d’un graphisme à points blancs, synonyme de la migration annuelle du Monarque, permettent d’optimiser la luminosité naturelle de parts et d’autres des locaux. À titre de zone d’observation du développement du cycle de vie du Monarque, des vitrines rétroéclairées et filmées en toute constance créent des terrariums sous formes hexagonales. La cage d’escalier se présente comme l’élément architectural principal par son aspect modulaire, lumineux et sinueux; réalisant ainsi l’illusion d’un parc à modules pour enfants. Des détails architecturaux et de finis sont en réflexion au sol et au plafond, symbolique de l’effet miroir des ailes du papillon. Le mobilier sur mesure intégré aux baies vitrées du Mini-Labo sert d’alternative comme traitement d’habillage de fenêtres, tout en devenant le lieu de floraison du micro-jardinage et de dépôt des ensembles d’outils de création pour les activités interactives. Un environnement fonctionnel, aérien, lumineux, et saupoudré d’une grande philanthropie.

Consultez la planche de présentation

ESTELLE ST-PIERRE
Cryosphère

Pour ce projet, le mandat était de concevoir l’identité visuelle et l’aménagement d’un pavillon pour un organisme à but non lucratif. Ce bâtiment appartenait à un philanthrope montréalais qui souhaitait céder l’établissement à un organisme œuvrant pour un avenir vert. Le bâtiment est composé de deux niveaux: le rez-de-chaussée centre des activités publiques et le sous-sol, centre administratif. Celui-ci est situé dans le quartier Outremont, à Montréal, au cœur d’un grand parc rempli de verdure et d’une multitude d’arbres. Il est à proximité d’une église et d’une école primaire. L’établissement accueille maintenant l’organisme à but non lucratif: Cryosphère.

‘’Cryosphère ouvrira ses portes aux jeunes et à la communauté pour les sensibiliser à la fonte des glaciers et le lien direct sur la disparition des ours polaires. Tous seront invités à comprendre les impacts de leur mode de vie et des choix qui s’offrent à eux pour aider la cause et possiblement sauver une espèce vulnérable à l’extinction. ‘’

Concernant l’aménagement du rez-de- chaussée, je voulais que ce soit aéré, mais avec des séparations distinctes pour chaque zone. Depuis l’accueil, il y a plusieurs options d’itinéraires, ce qui rend la visite intéressante et permet d’avoir plusieurs visiteurs à la fois. Le pavillon cible majoritairement les jeunes de 6 à 12 ans, alors je voulais intégrer des éléments intéressants pour enrichir leurs connaissances tout en les stimulant. Les jeunes arriveraient en groupe, alors le défi était de créer un aménagement étant capable d’accueillir ces groupes et de faire cohabiter les activités pour les visiteurs et les fonctions vitales de l’établissement. Le bâtiment est entouré de grandes baies vitrées qui ont été prises en considération lors de la conception; des matériaux comme le métal perforé et le verre ont été utilisés pour séparer les différentes zones sans empêcher la lumière naturelle de circuler dans tout l’espace. Les pièces/zones ont été conçues pour abriter plusieurs fonctions, ce qui rend le pavillon très versatile puisqu’il regorge d’options d’activités différentes à offrir aux jeunes.

Pour l’aménagement du sous-sol, je voulais que ce soit en simplicité, mais efficace. Les employés du pavillon et les gens travaillant pour l’organisme à but non lucratif se rassemblent à un même endroit et ils devaient être unis par l’aménagement. Ici, les pièces à plusieurs fonctions sont encore présentes, mais contrairement au rez-de chaussée ce n’était pas nécessairement pour offrir plusieurs fonctions à un espace, mais plutôt pour rassembler les gens et avoir la possibilité d’offrir des zones intéressantes à partager. Je voulais que les gens se sentent comme chez soi et que l’ambiance soit confortable autant physiquement que psychologiquement, sans enlever le côté pratique de la zone de travail des employés.

Pour le concept, l’idée d’espace aéré et en simplicité était encore présente. Tout au long du projet, les matériaux et mobiliers de séries certifiés écologiques ont été priorisés et intégrés au projet. Les deux niveaux partagent la même palette de couleurs et les mêmes matériaux, tout simplement pour unifier les étages et créer une identité visuelle concrète à l’organisme.

Consultez la planche de présentation

GABRIELLE DESJARDINS
Le Chalet

Le mandat est de concevoir l’aménagement d’un chalet pouvant accueillir un groupe de 12 jeunes de 12 à 17 ans. Ceux-ci vont apprendre, durant leur séjour, les bienfaits d’une alimentation végétalienne sur le corps. Ils pourront vivre tout le processus de la pousse des aliments jusqu’à la préparation. Des cours de cuisine seront donnés pour que les jeunes puissent utiliser les légumes qu’ils cultivent. L’OSBL est situé à Tremblant. L’architecture du chalet est non conventionnelle. Ce dernier comporte beaucoup d’angles et de plafonds très hauts. Ma vision pour l’aménagement du chalet est un endroit où l’environnement est pur, calme et minimaliste afin de représenter la mentalité du végétalisme.

Le chalet est un projet écoresponsable, c’est pourquoi j’ai créé un décor intemporel, neutre et harmonieux. Les matériaux utilisés pour ce projet ont été choisis par souci d’esthétisme, de facilité d’entretien et de durabilité. Je veux que les matériaux se conservent pour plusieurs années par souci environnemental. Il est bien important pour moi que les jeunes se sentent bien en ne faisant qu’un avec l’environnement qui les entoure et leur nouvelle alimentation. L’aménagement est pensé pour être fonctionnel et le plus efficace possible. C’est la raison pour laquelle les zones sont divisées logiquement pour faciliter le mode de vie des occupants.

Consultez la planche de présentation

MÉLISSA-JOYCE THIBAULT
Eko Cycle

Concevoir un organisme à but non lucratif pour un groupe cible de gens, créer un projet en lien direct avec la situation critique actuelle de la terre, penser planète et écologie, assurer un développement durable et WELL, voilà les principes sur lesquels repose le projet Eko Cycle. Eko Cycle est un chalet accueillant des enfants de 6 à 11 ans pour leur faire vivre des activités en lien direct avec l’écologie. L’équipe de spécialistes trouvera les idées les plus créatives afin qu’ils passent un séjour inoubliable. Celles-ci, leur permettront de développer et d’approfondir leurs connaissances. Les enfants sont l’avenir. C’est à l’âge primaire que nous apprenons et reproduisons ce qui nous est appris. Voici un endroit où les enfants iront séjourner pour apprendre les bienfaits d’une routine de vie saine.

Les lieux représentent un beau défi de construction et d’aménagement. Les hauteurs de plafond ainsi que les formes inhabituelles permettent de laisser aller notre imagination à concevoir un chalet unique, accueillant et stimulant. Les poutres au plafond s’harmonisent parfaitement avec l’architecture initiale du chalet et par le fait même la mettent en valeur. Minimaliste, épuré aux couleurs naturels et pastels, Eko Cycle est l’endroit où tous les jeunes veulent aller. Dans chaque pièce nous retrouvons l’ambiance du plein air que nous apporte l’extérieur amenant les jeunes à développer leur créativité. Le chêne blanc utilisé en grande quantité est source de réconfort. Certains mobiliers sur mesure en courbes adoucissent le design et rendent l’endroit ludique.

Une partie du chalet est accessible au public: dès l’entrée une présentation spéciale du déroulement des activités est installée pour susciter la curiosité et l’intérêt des visiteurs. Une salle d’exposition met en relief la mission écoresponsable du chalet. Le petit chemin créé nous fait sentir comme si on était dans la nature et qu’une pluie s’annonçait. Le genre de sentiment qui nous donne envie de visionner notre émission préférée pour regarder le documentaire préparé sur la situation actuelle de la planète et des vivants. Enfin on y retrouve un espace boutique où se procurer des produits écologiques parfois dessinés par les enfants ou dénichés par les recherchistes.

Consultez la planche de présentation

PÉNÉLOPE LAJEUNESSE
Fibre Art

Fibre Art est un OSBL misant sur les fibres de polyester produites à partir de bouteilles de plastique recyclées afin d’encourager une pratique plus écologique dans l’industrie de la mode. les tissus produits par fibre art seront utilisés dans le chalet pour des ateliers de couture et de décoration de vêtements qui permettront aux jeunes de 12 à17 ans de s’exprimer et de se sentir reconnu par l’entremise de l’art thérapie.

Le chalet est ouvert sur la nature et fait profiter les pièces du magnifique paysage en plus de laisser pénétrer la lumière naturelle à travers ses grandes et nombreuses fenêtres. le style contemporain et minimaliste rend l’espace intemporel et durable, alors que l’ambiance chaleureuse offre un décor convivial et accueillant. cette ambiance ainsi que d’autres choix effectués dans le projet procurent un sentiment de sécurité aux adolescents. un accent de couleur rouge-orange à travers les pièces sert à inspirer la créativité dans un lieu stimulant sans créer de surcharge visuelle.

À travers ces éléments esthétiques, la fonctionnalité n’est pas sacrifiée. l’éclairage a été soigneusement choisi dans chaque pièce afin de supporter le travail administratif ou créatif qui y sera effectué. du mobilier et de rangement sur mesure ont été élaborés dans le but de maximiser la fonction des lieux. le chalet est un véritable havre de paix créatif et apaisant.

Consultez la planche de présentation

SARAH PARRA
LE PAVILLON BÛCHE POUR L’AVENIR

Le mandat était d’aménager un pavillon outremontais, céder par un philanthrope étant impliqué dans les causes écologiques, pour l’organisme sans but lucratif « Bûche pour l’avenir ». Cet organisme vise la protection des forêts, en particulier celles urbaines. Le pavillon a pour but d’aider les citoyens à reconnecter avec la nature et sensibiliser les jeunes de tous les milieux quant à l’importance des forêts. Évidemment, le projet devait s’inscrire dans le développement durable et WELL.

L’architecture m’a permise de faire un zonage stratégique pour mon client qui intègre un volet formatif, un volet exposition et un volet administratif. Ainsi, les formations offertes aux publiques, les salles d’activités et la d’expositions sont toutes au premier niveau qui est universellement accessible. Les formations pour les employés, les réunions du conseil d’administration et tout ce qui englobe le volet administratif se trouvent au sous-sol. L’ensemble des deux étages se veut ouvert afin de maximiser l’accès à la lumière naturelle et à la nature qui est possible grâce à la fenestration abondante qui donne sur les arbres matures du parc sur lequel se trouve le bâtiment.

Les pièces du premier niveau sont conçues pour interpeller notre clientèle cible, soit des jeunes de six à dix-sept ans. La coloration du projet se base sur les couleurs que l’on retrouve lors d’une randonnée en forêt. Dans la salle d’expositions, en plus des herbiers géants, on trouve des écrans interactifs, d’une zone d’immersion sonore et deux écrans sur lesquels seront exposés les découvertes faites par les jeunes lors des activités. La salle multifonctionnelle, peut être reconfigurée en atelier, en cafétéria et en salle de conférence, selon la fonction désirée. Enfin, le laboratoire permet à un plus petit groupe d’utiliser les microscopes avec appareil photo digitale intégrée pour les futurs montages photos, mon client voulait s’assurer d’intégrer la technologie raisonnablement et à des fins éducatives. Il est primordial pour « Bûche pour l’avenir » d’offrir un endroit où tous pourraient s’y trouver.

Au niveau zéro, l’espace est ouvert, fluide et flexible, les bureaux à aire ouverte sont meublés de bureaux ergonomiques ajustables, la salle de réunion qui sert aussi de salle des employés est équipée d’une table électrifiée et, finalement, les employés peuvent aussi travailler dans l’espace lounge et collaboration. C’est surtout au sous-sol que l’on respecte les différents facteurs et standards WELL. Le contenu est nettement plus coloré que le contenant, notamment pour faire ressortir les éléments colorés, mais aussi pour mettre en valeur l’œuvre que la nature nous offre. Cependant, il ne manque pas de dynamisme grâce au lambris posé en angle.

Consultez la planche de présentation

STÉPHANIE VIAU
Les pages vertes

« Les pages vertes » est un OSBL qui a une implication écoresponsable et un engagement social. L’organisation a pour but de sensibiliser et de guider les gens dans leurs choix écoresponsables en leur donnant accès à un grand répertoire d’entreprises écologiques. Dans le cadre d’ateliers quotidiens, cet espace peut accueillir des groupes de jeunes adultes de 17 à 25 ans souhaitant s’impliquer concrètement dans une démarche innovante et solidaire à la cause écologique. Une zone d’exposition interactive et une salle de conférence s’ouvrent à la communauté en offrant des activités d’information et de sensibilisation pouvant avoir un impact positif sur le futur. Enfin, les installations accueillent une brigade administrative de cinq employés totalement dédiés à l’avancement de la conscience socio écologique.

L’espace convivial et fluide favorise les échanges et l’entraide. Tous les matériaux et mobiliers s’inscrivent dans une perspective de développement durable. Les couleurs qui prédominent dans toutes les aires sont le bleu et le vert, à l’image de l’entreprise. Ces couleurs sont synonymes de santé et de nature. Les placages de bois représentent la proximité avec l’ environnement. Le blanc et le gris foncé font un contraste avec tout le reste et mettent en valeur les éléments appliqués. Plusieurs variétés de végétaux aux propriétés assainissant, voire comestibles, se répartissent les différentes zones. La disposition des cloisons a été planifiée pour favoriser la luminosité naturelle, par exemple la division de verre entre les postes de travail et la salle de réunion. La murale peinte par l’artiste québécoise Sara Ignac, inspire l’utilisation des illustrations emblématiques de la communauté écoresponsable. Les différentes assises, certaines avec des tissus feutrés, favorisent le repos et le confort.

Consultez la planche de présentation

ZOHRA SAKRI
LE PAVIILLON everGreen

Présentation de l’organisme

Evergreen est un organisme sans but lucratif qui met en valeur deux principales missions, la première étant écologique, l’organisme en question fonctionne totalement sans papier. En plus de sa participation communautaire dans la récupération et le recyclage des livres et des journaux, il porte aussi l’objectif de former de jeunes ambassadeurs afin de représenter les valeurs de la bionomie et son application. La deuxième mission est sociale, elle offre de l’aide aux enfants neuro-atypiques pour soulager la pression des listes d’attentes d’un système de santé saturé, à travers des locaux spécialisés qui répondent aux besoins de ces enfants. De ce fait, les deux missions se joignent par des activités de jumelage entre ces deux groupes. Alors que cette expérience aide les enfants artistiques à développer des liens avec des inconnus, elle permet aux jeunes de développer de l’empathie et de la tolérance par rapport à la différence des autres.

Mandat

Le pavillon est une des résidences appartenant à un philanthrope qui a dédié sa vie pour des causes écologiques. Ce dernier souhaite donner son pavillon à un organisme qui partage non seulement ses motivations, mais aussi qui s’intéresse aux jeunes de 12 à 17 ans. Cette bâtisse commerciale de 3530 pc répartis sur deux étages, est situé un grand terrain vert à Outremont. Au premier niveau se trouve des colonnes en acier apparentes qui soutiennent un plafond dont la hauteur est intimidante. Ce dernier s’ asseoit sur les magnifiques baies de verre qui laisse pénétrer la lumière naturelle. Le sous-sol, quoi que moins haut, bénéficie d’un accès à une terrasse et d’une lumière tout aussi généreuse.

Concept

Symbole de la renaissance et du renouveau, le bourgeon représente ces jeunes dont l’déologie se base sur la prise de conscience de l’impact de nos gestes sur l’écologie. En adaptant un nouveau style de vie qui prône la santé de notre planète en premier lieu, ces jeunes représentent un symbole d’espoir pour faire mieux. De même leur implication avec les enfants atypiques assouvit leur besoin d’accomplissement et leur permet d’avoir une nouvelle approche face à l’inclusion puisque dorénavant, ils appartiennent à un cercle plus grand que la vie.

Le bourgeon est représenté de plusieurs manières dans le concept du pavillon afin de donner une atmosphère naturelle au lieu. Les interventions soigneuses et réfléchies sont employées afin de d’introduire harmonieusement les caractéristiques de chaque mission. Ainsi, les utilisateurs se promènent sous des luminaires floraux suspendus qui expriment davantage une ambiance joviale et chaleureuse. Les encastrés dévoilent un plafond décoré par des luminaires en forme de cercle dont la propriété acoustique améliore le confort des utilisateurs. La couleur accent sur les colonnes apparentes donne de la vie et met en valeur les matériaux écologiques utilisés sous leur forme brute. Le plancher vêtu recouvert de linoléum accueille des tables amovibles et des démonstrateurs interactifs qui servent de capsules multimédias dévoilant les intentions et les objectifs de l’organisme. Le mur de lattes de bois accueille une typographie murale verdoyante qui attire notre regard vers l’accès au sous-sol qui n’échappe pas au même traitement.

Consultez la planche de présentation

ÉLIZABETH CÔTÉ
Le Chalet

Le Chalet, un organisme sans but lucratif, prend place dans une résidence secondaire de 4540 pi.ca située dans la région de Mont-Tremblant. L’OSBL possède comme objectif l’amélioration de la condition animale et humaine, la protection de l’environnement et la santé humaine mais surtout, l’organisme souhaite transmettre un mode de vie sain pour l’être humain et sain pour la planète. L’espace accueillant des jeunes adultes de 18 à 25 ans, se partage en plusieurs zones complémentaires : une annexe servant d’accueil et de salle d’exposition, des bureaux pour les employés de l’OSBL, une salle commune comprenant une cuisine et une salle à manger, un espace d’ateliers, une salle multifonctionnelle et deux dortoirs permettant d’accueillir jusqu’à 12 invités.

Afin de permettre un séjour agréable et enrichissant à travers les différentes activités, plusieurs pièces sont multifonctionnelles et offrent la possibilité d’y faire des ateliers de toute sortes, cours de cuisine, ateliers sur le jardinage et conférences font partie de ceux-ci. Les interventions au niveau du concept, volontairement travaillées avec une facture contemporaine et minimaliste, contrastent et mettent en valeur la structure d’origine du bâtiment qui a été conservée.

Consultez la planche de présentation

MARIE-ÈVE PICHETTE
Le Chalet

Le Chalet, converti en organisme sans but lucratif, a pour objectif d’enseigner et de conscientiser les jeunes adolescents de 12 et 17 ans face aux bienfaits sur l’environnement quant à consommer moins. Plus précisément de limiter et réduire la surconsommation créée par l’alimentation. Ainsi, le but premier est de permettre aux jeunes d’acquérir et de partager de saines habitudes de vie. Plusieurs activités seront au programme afin que les jeunes pratiquent également l’activité physique. Cela leur permettra de réaliser à quel point il est important de prendre soin de soi non seulement avec l’alimentation, mais aussi avec l’entraînement.

L’architecture du bâtiment a été sans aucun doute un défi de taille. Par contre, le résultat final est impressionnant. L’aménagement a respecté l’architecture existante du chalet. Celui-ci compte plusieurs paliers ainsi qu’une annexe où auront lieu des expositions. Évidemment, comme l’un des aspects déclencheurs du projet est la conscience l’environnementale, les matériaux utilisés sont locaux et naturels. Le tout dans le but de conserver le lien de proximité avec la forêt ainsi que pour encourager les entreprises d’ici. Le mariage entre les différents matériaux bruts apporte une belle harmonie à l’ensemble du projet. De plus, les matériaux proposés offrent un design durable grâce à leur entretien et à leur résistance. Le chalet possède une ambiance plutôt calme et apaisante pour conserver sont côté relaxant. Du côté plutôt fonctionnel, les utilisateurs ont été privilégiés: une circulation fluide, des aménagements flexibles et mobiles ainsi qu’une multitude d’espaces de rangement ont été conçus pour faciliter le plus possible le mode de vie des usagers.

Consultez la planche de présentation